Aller au contenu principal

Un observatoire d’oiseaux à Rimouski

DEUX REPRÉSENTATIONS

  • Vendredi 22 septembre 2017. 11h. Hôtel Tadoussac. Durée : 1h. -Gratuit!
  • Samedi 23 septembre 2017. 11h30. Dunes de Tadoussac*. Places limitées à 40 personnes -Gratuit!

Par Mikaël Jaffré

Résumé : Identifier et mesurer les effets des grands changements environnementaux actuels est un défi important de notre société. Des données de terrain, à grande échelle spatiale et temporelle, sont indispensables pour relever ce défi. Les Observatoires d’oiseaux fournissent des informations précises sur la migration et la démographie de nombreuses espèces aviaires. L’Est du Québec est un couloir de migration critique pour de nombreux rapaces, passereaux et oiseaux marins. L’estuaire du Saint-Laurent agit comme barrière ou couloir de migration, selon les groupes.

Dans le cadre de cette conférence, Mikaël Jaffré viendra présenter l’Observatoire d’Oiseaux de Rimouski qui est né au printemps 2016 pour combler une lacune géographique importante. Il traitera ainsi des activités qui se concentrent au printemps sur trois sites: Parc du Bic (observation rapaces), Rimouski (baguage passereaux), Pointe-au-Père (observation oiseaux marins). Les objectifs de l’OOR, sa place dans le réseau des observatoires du Québec et les résultats des deux premières saisons seront aussi présentées lors de cette conférence. De plus, afin de visualiser un des grands intérêts de ces suivis de migration, des résultats plus avancés sur les populations d’oiseaux de proie recensés à Tadoussac et au Bic seront finalement présentés.

*La conférence du samedi matin aura lieu à la station de baguage de l’OOT aux dunes de Tadoussac. En cas de pluie, la conférence sera transférée à l’Hôtel Tadoussac.

Biographie :Ornithologue aguerrit et chercheur post-doctoral en écologie à l’Université du Québec à Rimouski, Mikaël Jaffré est arrivé au Québec en 2013 pour travailler sur la reproduction du Faucon pèlerin tundrius en Arctique. Passionné par la faune depuis son enfance, il a réalisé ses études en biologie à Brest (Bretagne, France) qu’il achèvera par un doctorat en 2012 consacré aux impacts des changements climatiques sur la migration des oiseaux.

Il étendra ensuite ses projets de recherche à la phénologie des oiseaux du Québec au printemps et des oiseaux de proie en Amérique du Nord à l’automne, et enseignera à l’université pour les étudiants au Baccalauréat. En 2016, il initie la création puis dirige l’Observatoire d’Oiseaux de Rimouski qui coordonne 3 suivis de la migration dans la région de Rimouski : le belvédère Raoul-Roy pour les oiseaux de proie, le quai de Pointe-au-Père pour les oiseaux de proie, et la station de baguage du Rocher-Blanc. Père d’une petite fille depuis 2016, il est maintenant installé en Gaspésie et continue à travailler étroitement avec l’UQAR.

%d bloggers like this: