Aller au contenu principal

Le caractère de la bernache : l’effet de la personnalité sur la défense du nid et le succès reproducteur

Samedi 23 septembre 2017. 14h. Hôtel Tadoussac (salle Le Beaupré) -Gratuit!

Par Jeanne Clermont

Résumé : Les animaux en milieu naturel ont-ils différentes personnalités? Ces différences de personnalité sont-elles à l’origine de différences dans le succès reproducteur? Depuis son établissement au début des années 90, la population de bernaches du Canada nichant dans le sud du Québec est en croissance (avec 3 nids en 1992 et 280 nids en 2017). Le suivi intensif de la nidification et le baguage de masse (15000 individus bagués depuis 2003) effectués chaque année depuis l’établissement de la population nous permet de connaître l’historique de chaque oiseau (âge, succès reproducteur, etc.).

Plus récemment, nous avons aussi déterminé la personnalité des individus nicheurs en effectuant des tests comportementaux mesurant l’intensité des comportements de défense du nid. Effectivement, nous avons trouvé que les couples les plus agressifs et qui défendent le mieux leur nid lors de l’approche d’un humain sont aussi ceux pondant le plus grand nombre d’œufs et pondant le plus tôt, assurant ainsi une meilleure survie de leurs jeunes. Chaque individu semble aussi avoir la capacité d’ajuster ses comportements de défense à la valeur de sa couvée en devenant plus agressif lorsque que la date de ponte est plus hâtive, lorsque la taille de ponte est plus élevée et lorsque les jeunes vieillissent. Finalement, nous explorerons la possibilité d’un effet des différences de personnalité sur la migration et la dispersion des oiseaux.

Biographie : Depuis son baccalauréat à l’Université McGill en Biologie de la faune, Jeanne Clermont a grandement appris sur l’ornithologie et l’écologie des espèces d’oiseaux du Québec, notamment grâce à des cours d’ornithologie intensifs et à des emplois d’été comme assistante de recherche sur le terrain. Mais ce qui la passionne par-dessus tout, c’est d’observer, de comprendre et d’expliquer la diversité des comportements qu’expriment les animaux. C’est cette passion pour l’écologie comportementale qui l’a amenée à entreprendre une maîtrise à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) sur les comportements de défense du nid des bernaches du Canada, sous la supervision des professeurs Jean-François Giroux et Denis Réale.

%d bloggers like this: