Aller au contenu

Du vendredi 23 septembre au dimanche 25 septembre. Hôtel Tadoussac -Gratuit!

Par Jean-Claude St-Hilaire

L’exposition Des oiseaux dans les mains s’intéresse aux opérations de baguage des oiseaux et propose 12 tableaux peints à l’huile. Le baguage permet de mieux connaître les oiseaux. Ainsi, l’humain collabore avec les oiseaux en permettant des stratégies de développement et de préservation de nombreux milieux naturels (humides, champêtre) et les oiseaux collaborent avec les humains en nous donnant plein d’informations sur l’état de santé des différents habitats naturels (tordeuse des bourgeons et autres parasites, production des cônes) et/ou humains (milieux agricoles et urbains).

La technique de peinture utilisée est celle des grands maîtres, soit la grisaille et les glacis, c’est-à-dire une peinture très mince, transparente, qui donne une profondeur particulière à la couleur. Une partie des revenus provenant de la vente des tableaux sera versée à l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac.

 

Biographie : Jean-Claude St-Hilaire a enseigné l’Esthétique et l’Histoire de l’art au Cégep de Sainte-Foy à partir de 1973. Au cours de ces années, il a poursuivi ses recherches personnelles, surtout en arts visuels. Sa production fut éloignée des sentiers battus: multi-médiatique, multidisciplinaire et conceptuelle, il a mêlé peinture, objets, dessin, sculpture, photographie, vidéo, texte, performance et installation. Il a participé à près d’une quarantaine d’expositions collectives et a présenté son travail en solo à une quinzaine de reprises. Le Québec, Vancouver, Ottawa, Moncton, New York, la Hollande, l’Allemagne, la Pologne, la République Tchèque, la Hongrie, l’Italie, la France, l’Espagne, l’Irlande-du-Nord, La Havane, Mexico et Tokyo sont les jalons de son parcours. Il a représenté le Québec et le Canada à deux reprises à la documenta de Kassel, en Allemagne, en 1982 et en 1987. Depuis quelques années, il s’est retiré en campagne où il s’adonne à l’arboriculture, l’horticulture, la sylviculture, l’ornithologie et l’ébénisterie. Il continue de voyager et à photographier les gens et les oiseaux qu’il rencontre. Il s’implique comme membre du C.A. du Club des ornithologues de la région de l’Amiante et comme bénévole à l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac.  Dernièrement, il a ressorti son chevalet et ses pinceaux.